“J’ai gagné!”

J’enseigne à l’école Steiner de Norwich, en Angleterre.

Notre école a ouvert en 2004 et compte environ 100 élèves.

Le français et l’allemand sont les langues vivantes que les enfants apprennent, et c’est la deuxième année que nous faisons l’experience d’enseigner les langues sur la base de périodes.

Les classes de langues comprennent des périodes de 4 à 5 semaines. Une fois la période terminée la deuxième langue est enseignée.

Au cours d’une année scolaire une classe dispose de 3 à 4 périodes pour chaque langue vivante.

 

L’utilisation des histoires a de nombreuses applications dans l’enseignement des langues vivantes. Dans les jeunes classes (classes 1 à 3) l’enseignement en périodes m’a permis d’utiliser plus d’histoires et m’a donné également le temps nécessaire et le rythme pour travailler avec ces dernières de multiples façons.

Entre autres, les enfants dessinent une scène de l’histoire dans leurs cahiers, utilisent l’argile pour modeler les personages, réalisent un petit livre d’images de l’histoire etc.

 

Avec les classes 1 et 2, pour utiliser le vocabulaire entendu dans l’histoire nous avons créé un jeu de table. Nos classes sont petites et tous les enfants peuvent s’asseoir autour de la table et jouer. Quant aux classes plus nombreuses, deux jeux de table peuvent être employés.

 

De plus, les enfants dessinent des petites cartes d’images qu’ils assemblent ensuite pour former le jeu.

Lorsqu’ils jouent, ils pratiquent la langue enseignée en disant le numéro affiché sur le dé et en comptant quand ils avancent. Ils disent aussi “à toi” quand c’est au tour d’un camarade de jouer. Enfin ils disent le nom de l’image sur laquelle ils s’arrêtent. (dans la photo le jeu de table pour l’histoire “La poule Rousse”).

 

Notre classe a également produit un jeu de table afin de pratiquer le vocabulaire en général.

 

Les jeux de table s’avèrent un outil pratique à la fin d’une période et les enfants apprécient d’y jouer l’année suivante en se souvenant des histoires.

Choisir des pions différents avec lesquels les enfants jouent (par example de couleurs différentes, d’animaux différents, de moyens de transport différents) est une autre façon d’employer et de pratiquer du vocabulaire; ex: “je suis le chien!” “je suis le vélo!”

Ma classe attend avec impatience de savoir quels seront les pions que j’amènerai la prochaine fois qu’ils joueront.

 

boardgamefrench

Carlotta Lizier

In English:

 

Board games “J’ai gagné!”

 

French and German are the foreign languages learnt in our school, this is the second year we experience teaching languages in blocks.

The classes have a 4/5 weeks block in one language with 4 lessons a week, moving to the other language once the block ends. In a school year a class has 3 to 4 blocks for each language.

Teaching in blocks allows a full immersion in the language, gives the classes a rhythm and the opportunity to deepen the topics studied.

 

The use of stories has endless teaching applications. In the younger classes (1 to 3) block teaching enabled me to look at more stories and gave me the time and space to work on them in many different ways. Children draw a particular scene of the story in their books, use clay to model characters, produce a picture book of the story, etc.

 

With classes 1 and 2, as a way of practicing vocabulary encountered in the story, we created a board game. The size of our class allows all the children to sit around the table and play, for bigger classes two board games could be used.

The children draw small picture cards, they then assemble them to make the board game. While playing they use the language saying the number on the dice, counting when moving their counter, saying: “à toi!” to remind someone it’s their turn and finally saying the word of the picture they land in. (In the picture you can see the board game for the story “ La Poule Rousse”)

 

Our class has also created board games to practice general vocabulary.

Board games are great to use at the end of a block and children enjoy playing with them the following year recalling the stories. Choosing different counters for them to play with (different animals, different colours, different means of transport, etc) it’s another way to practice vocabulary “je suis le chien!” “je suis le vélo!” and my class looks forward to the different counters I will bring along when they play.

 

Hi eVerybodY/ thEy aRe oUr bEst fRiends! wE’d likE tO rEcommenD tHeM:-)

dReam wItH uS

WLTWS
http://wltws.org/

Waldorf Resources
http://www.waldorf-resources.org/home/

Waldorf Ideen Pool
http://www.waldorf-ideen-pool.de/

The European Council for Steiner Waldorf Education
http://www.ecswe.net/